Sang et Sève

 Une Main et une Lame

france-photo-de-TpsdaveDans une petite ferme au bord d’une charmante forêt automnale à la riche faune, Lylias s’occupe des chèvres et des lapins. Iris délecte tout le monde de sa succulente cuisine. Aralia cueille des champignons en surveillant ses adorables petits frères. Quant à Manaëva, toujours vive et active malgré les années, elle arrache les mauvaises plantes, se débarrasse de la vermine qui risque de se répandre dans son verger, fait un brin de causette avec les chevaliers qui passent nonchalamment sur la petite route de cette région bucolique. Et…

Pardon ?

Oui, oui, cher lecteur, il s’agit bien d’un récit de dark fantasy. Auriez-vous ressenti comme un doute ? Oh, pas d’inquiétude, vous pouvez saliver. Le fumet du sang et de la sève chauds devrait rapidement amener vos narines à palpiter.

*

wildfire-photo-skeeze

Tout a toujours un prix, mauvaise Mère.

Alors, afin de protéger ta chère progéniture, que seras-tu prête à sacrifier ?

Accepteras-tu de payer au prix le plus élevé qui soit sur cette terre ?

Celui du Sang et de la Chair.

*

 Extrait

tombstone-photo-Cocoparisienne— J’ignore dans quelle tornade d’ennuis tu as encore plongé, ma Maîtresse des Batailles, mais je n’aime guère quand tu me ramènes des ennemis à ta traîne, juste pour que je m’en occupe bénévolement… Était-ce bien raisonnable de te balader ainsi en robe légère, avec deux gamins en bas âge et deux armes minables dans une forêt où semble s’être ouvert un portail limbique ? Ah, comme tu deviens déraisonnable, ma Belle ! J’espère que cette petite sortie nocturne va te rafraîchir les idées et te ramener vers des notions plus saines de combat. Tu t’es montrée ridicule, Fille du Serpent, oui vraiment… Lente, malhabile, tremblante. Tu t’es fait blesser et ta Chair aussi.

Le fumet du Sang que le vent lui portait ne cessait de lui caresser les narines et d’exciter ses appétits. Cependant, il resta sur sa pierre tombale à s’adresser à la nuit.

— Ah, Mana, faut croire que moi aussi, je vieillis ! Je vais finir par penser que je deviens sentimental comme toi, ma très chère Main !

Il ricana et son regard argenté se teinta d’une noirceur concupiscente.

— Oui, tout se paie, Mana. Pourtant le prix que je te réclame n’est finalement jamais très élevé. Je suis une trop bonne âme.

 


Photos de Tpsdave, de Skeeze,de Cocoparisienne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s