Le cycle de Morgane, CJ Cherryh

Le cycle de Morgane, de C.J. Cherryh
Edition : J’ai Lu
1. La Porte d’Ivrel
2. Le Puits de Shiuan
3. Les Feux d’Azeroth
4. La Porte de l’exile

Il s’agit d’une tétralogie de science fantasy nommé le Cycle de Morgane en français et de « Morgaine » en anglais.

Dans un temps lointain, les Quayles issus un peuple doué d’une technologie jamais égalée –  sont parvenus à créer des portes pour joindre les mondes. Au gré de leurs humeurs, ils passaient d’une planète à l’autre. Par leur savoir, ils avaient acquis la technologie nécessaire à l’immortalité. Ils apparurent comme des dieux aux habitants des planètes visitées. Ils menèrent alors des vies de seigneur, imposant leurs lois et leurs caprices. Mais une nostalgie s’enfonça dans leur cœur, et eux, qui avaient si peu d’enfants, cessèrent de se tourner vers le futur et ses plaisirs pour regretter le passé. Les portes pouvaient mener à travers l’espace, mais aussi à travers le temps. Leur retour vers des époques révolues commença à fragmenter la ligne de l’espace-temps et les civilisations commencèrent à décliner, les planètes à être ravagées par de sombres catastrophes.

Les mondes couraient à leur perte. Pour éviter cela, un groupe d’humains entreprit la tâche colossale de passer d’une terre à l’autre et de sceller les portes derrière eux. Ils étaient loin d’être bien reçus par les seigneurs immortels. Lors de l’ultime bataille sur Ivrel, une seule rebelle en réchappa : Morgane, la porteuse de l’épée Changeling, guerrière entrée dans les légendes pour porter la mort aux peuples qu’elle soulève, puis abandonne au moment de l’assaut final.

Vayne est un paria. Pour avoir voulu échapper aux tourments de son frère aîné, il s’est défendu, a tué ce dernier, et blessé un autre de ses frères qui avait voulu s’interposer. Pour ces crimes, il est chassé de sa famille. S’il ne trouve pas un maître pour l’abrier et le protéger, il peut être tué sans procès. Il fuit donc tout contact, mais jamais, il n’aurait pensé que, pour la chaleur d’un feu et un peu de nourriture, il aurait pu se retrouver homme-lige de la terrible Morgane des Légendes. Son honneur est sa vie, il est à présent engagé à côté de cette femme mystérieuse qui tait bien des secrets et des connaissances.

Pour elle et sa parole, devra-t-il trahir Roh, ce cousin qu’il retrouve et auquel il s’attache ? Pourra-t-il à son tour fermer les yeux quand il sera l’heure de condamner un monde à disparaître pour que la sinistre cascade n’entraîne pas un autre dans la chute ? Le fait que l’ennemi a fusionné avec l’un de ses proches pour conserver ses connaissances d’immortel influencera-t-il les sentiments de Vayne ? Et Morgane… quel sombre passé cache-t-elle derrière son masque glacial et impitoyable ?

*

Quatre tomes dont les trois premiers sont étroitement liés via le trio Morgane, Vayne, Roh, et un quatrième pour conclure la série et satisfaire les lecteurs fidèles.

*

Le roman est basé sur un univers riche de fantasy, les noms propres sont nombreux (et pas évidents), de même que ceux de lieux. La civilisation de la Porte d’Ivrel a ses propres codes et donc son vocabulaire a évolué pour inclure ces termes. Cela peut perdre certains lecteurs, mais pour les autres, c’est une plongée dans un univers cohérent et complet.

Il s’agit d’un roman d’aventure, de pactes, d’affrontements, mais aussi de liens entre les êtres.

On a beau aimé écrire de la dark fantasy, on ne peut parfois pas se défendre d’avoir un léger penchant pour le romantisme, d’autant qu’ici on est comme dans le roman de chevalerie : les personnages se tournent autour pendant les trois premiers tomes, alors qu’on voudrait bien qu’il se passe un peu plus que cela… Certains pourrait trouver Vayne faible ou indécis, j’avoue que, de mon côté, il me touche et que c’est l’un de mes personnages de SFFF préférés.

Vayne est droit, a donné sa parole, et se retrouve dans des situations où son honneur et son affection sont mises en opposition. Les choix s’avèrent douloureux et irrémédiables. Les mondes tombent et qui viendra les sauver. Roh ? Morgane ? Qui a raison ? Quel prix à payer pour remplir sa mission ou pour acquérir l’immortalité ? À ces questions, le roman apporte des points de vue, mais n’assène pas de réponses. Il vous laisse libre de vos jugements. Ce qui est une belle leçon sur la complexité du monde et de notre rôle dans celui-ci.